Le Boucher

Bonjour à tous,

 

J’ai peint le Boucher pour Kingdom Death : Monsters.

Butcher 1.JPG

 

Il était une fois un homme qui avait tout le temps peur. Bien sûr il avait même peur de sa peur et il avait encore plus peur que l’on voit à quel point il avait peur.

Un jour, fatigué d’avoir si peur, il se forgea un masque pour que personne ne puisse plus jamais voir la lâcheté qui déformait son visage. Mais la terreur lovée au plus profond de son cœur ne disparut pas pour autant. Elle grossit, grossit, grossit, se transforma et enfin lui dévora carrément l’âme. Elle ne lui laissa que la colère, beaucoup de colère. Désormais devenu  monstre,  il erre dans les ténèbres, il traque hommes, femmes ou enfants et découpe sur ces malheureux les visages sur lesquels il espère sans doute lire un ultime et mortel effroi.

 

Butcher 2

Le sympathique gaillard a envoyé au cimetière deux de nos survivants et un troisième a perdu la boule, le dispensant de la prochaine chasse. Je suis pas sûr que notre campement s’en relèvera. Zut, nous v’la sans doute sur la pente qui mène au game over, quoi, d’autant qu’on a pas eu de pot avec les événements de campement. On a perdu une survivante de plus … Rezut.

 

Butcher 3

Butcher 6

 

Butcher 5

 

Butcher 4

 

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour du Aristeia!.

 

 

 

 

Publicités

L’Antilope Hurlante

 

Bonjour à tous,

On continue avec la peinture de la boîte de base de Kingdom Death : Monsters. Voici l’Antilope Hurlante.

01

L’Antilope est un gibier. Les survivants peuvent la chasser dès qu’elle est débloquée dans la « timeline ». La bête n’est pas unique, on peut la « farmer ».

03

 

Comme souvent avec les créatures imaginées par Poots, l’Antilope ne ressemble pas de loin à ce qu’elle semble être de près. C’est aussi une grande bouche sur quatre pattes, entourée par une crinière de mains rétractables mais qui malheureusement (?) n’ont été sculptées que « rétractées ». J’ai accentué l’effet déroutant en la peignant écorchée et avec des pupilles asymétriques y compris la couleur. Enfin bref c’est un monstre …

En ce qui concerne le gameplay, les chasses sont centrales dans une campagne de Kingdom Death : Monster. Elles se déroulent en 3 manches distinctes. Tout d’abord, on choisit le gibier chassé puis son niveau et on dispose les figurines sur le plateau de chasse :02

C’est une piste sur laquelle progresse le groupe de chasseurs et occasionnellement la bête.Les survivants avancent d’une case, le joueur qui les contrôle pioche une carte. La carte piochée décrit un événement en mode « Livre dont vous êtes le héros ». Des choix sont à faire, déclenchant des pièges, des combats inattendus ou des découvertes étranges. Précisons que chaque monstre dispose d’un deck d’événements de chasse qui vient compléter celui de base. Et c’est souvent horrible et bizarre, le plus souvent horrible. Les conséquences peuvent avoir un impact fort sur la suite de la partie.

Enfin quand les survivants arrivent sur la même case que le monstre, la phase de chasse prend fin et la rencontre se produit. C’est l’Épreuve. Le combat quoi. On change de plateau :

05

Exemple de mise en place d’une épreuve contre l’Antilope.

 

09

08

 

Chaque monstre possède sa propre mise en place avec une zone de déploiement spécifique pour les survivants et des terrains (en 2D) à placer sur le plateau.

06

Au cours de l’épreuve, le monstre obéit à une AI qui lui est propre et ses propres choix ou réactions aux blessures diffèrent énormément. L’Antilope court beaucoup, le lion joue au chat et à la souris (c’est plus gore). On a moins souffert ce coup-ci, sauf à la fin puisque les cartes « pièges » ne sont pas défaussées, fallait s’y attendre, et deviennent de plus en plus fréquentes, le deck s’épuisant. Ça s’est donc gravement corsé sur la fin. Deux morts, quand même.

10

La troisième et dernière phase de la chasse est la moins photogénique. Les survivants, qui n’auront jamais aussi bien porté leur nom, retournent au camp avec les ressources récoltées et améliorent, innovent, vivent divers événements horribles et bizarres. On achète des cartes quoi qui vont soit directement compléter notre équipement, soit améliorer notre pioche d’inventions pour plus tard.

Et en fait, on s’est amusé comme des cochons, j’avoue. Vivement la suite !

A suivre quoi . Merci de m’avoir lu. 😉

 

 

 

Royaume de Mort

Bonjour à tous,

J’ai enfin peint les protagonistes de la première histoire du jeu Kingdom Death et pu jouer ma première partie avec Des figs sur un plateau (comme d’hab’) :7336806015

Les survivants se réveillent dans un lieu inconnu et obscur, éclairés uniquement par une lanterne à leur côté. Soudain, ils sont sauvagement attaqués par une créature qui ressemble à un énorme Lion blanc.

Le jeu propose de revivre cet affrontement puis de suivre le groupe dans sa longue lutte pour la survie, affrontant une série de Monstres bizarres et cruels, seuls habitants de ce Royaume de Mort. Rien que des combats contre des boss, pas de sous-fifres ou de menus fretins, mais des événements narratifs ponctuent l’aventure en mode « Livre dont vous êtes le Héros » et cela a son importance.

Combattre et tuer les Monstres est le cœur de Kingdom Death : Monster (c’est qu’on appelle une Epreuve) mais ce n’en est pas pour autant le seul ressort, loin de là. Une part non négligeable est consacrée à l’édification et la gestion du campement à partir des ressources collectées sur les dépouilles et de l’expérience que chaque survivant en retire. Le campement pourra évoluer au fil du temps et accueillir de nouveaux habitants dont un large choix d’artisans. Dès lors, les joueurs auront de nombreuses décisions à prendre. Que faire de vos ressources ? Quel objet fabriquer et pour quel personnage ? Mais aussi quel traitement réserver à vos semblables au cours d’événements qui se déclencheront sous certaines conditions et donc les choix tactiques se mêleront à des choix de société.

Les épreuves s’avèrent difficiles et semblent réserver leur lot de surprises plus ou moins narratives, le tout étant géré par pas moins de 3 decks copieux et variables (IA, Localisation des dégâts, Butin). Un peu de chance sera sans doute nécessaire, en tout cas c’est mon premier ressenti tellement les scores à atteindre au dé sont assez élevés côté joueur. La prise en compte de l’IA de chaque monstre devrait offrir de beaux moments tactiques, le placement des figurines et le choix des armes pesant de plus en plus lourd au fil de l’histoire. Nous n’avons bataillé que contre le Lion Blanc du premier chapitre et on a bien senti que ça pouvait se révéler punitif. Nous comptons déjà un mort dans nos rangs, et beaucoup d’autres suivront sans doute. Le titre du jeu n’est donc pas qu’un effet de manche et s’attacher aux personnages est inutile. Seule comptera la survie du groupe et l’économie du campement.

Donc oui, vous l’aurez compris, nonobstant la vile réputation que lui ont valu et son mode de financement et une charte graphique léchée mais provocatrice, enfin disons carrément putassière par moment même si, à mon sens, cela reste toujours élaboré dans le traitement, Kingdom Death est bien un jeu, un vrai et même plus : une belle expérience à vivre avec des potes, ou seul, sur la durée. Un ovni empruntant au jeu de figurines, au jeu vidéo et au « livre dont vous êtes le héros ».

769886Lantern

53129088047952002005

6690809906

2484204507

1683099808

8952073409

1469646710

7120839211

4369015312

6574695713

6350038514

874849Poots

5251497003

7286142101

6822154902

 

A bientôt et que les années de la lanterne se succèdent et vous soient prospères.

769886Lantern

Pinup Halloween

Bonjour,

Pour la rigolade, après une dure session de peinture Runewars, j’ai peint le Pinup Twilight Knight de chez Kingdom Death :

1

 

Pif paf poum, des bonbons ou ta tête, nous couperons !

Une fois l’an, pendant la sombre nuit de Halloween, on raconte que le chevalier Crépuscule se métamorphose en une drôle de fée méchante et cornue.

Cet effroyable soir venu, Crépuscule revêt une cape fort laide et fort étrange (elle est couleur citrouille) et un ancien charme la transforme pour une nuit en Cyzelle, la succube. Elle arpente alors les chemins vicinaux, en fredonnant des comptines super bizarres parlant de monstres et de désirs inavouables.

Cyzelle frappe parfois à la porte des masures isolées. Et malheur à qui la croisera au cours de cette longue et terrible nuit ! Si la fée ne trouve pas la moindre once d’innocence dans votre vilaine caboche, c’est cette dernière qu’elle vous coupera.

Le mieux est de lui offrir une bourse pleine de noix et de sucreries si vous voulez encore disposer, le lendemain, d’une partie de votre physionomie où choir votre chapeau.

Pif paf poum, des bonbons ou ta tête, nous couperons !

2

34

5

 

 

A+ et joyeux Halloween à tous !

 

Edit : Nouvelles photos après quelques retouches. J’ai raccourci les dégradés gris comme suggéré par pandera.

6

7

La distraite

Bonjour,

La saison des défis/challenges a repris un peu partout sur les forums. J’ai raté celui de Minicréateurs et là c’est pour Warmania. Donc j’ai peint Distracted de Kingdom Death.

201960Ladistraite022

C’est du 54 mm en résine (parfois un peu dégueulasse à monter mais bon, comme d’hab … à noter que les photos officielles montrent une chaise cassée … juste drôle).687905Ladistraite018

866324Ladistraite011

233583Ladistraite028740395Ladistraite005

733817Dtail01

836835Dtail04

811078SAM2245

894039Dtail01

845102SAM2174

948891SAM2275.jpg

Celui qui devine le sujet du livre a gagné.871940SAM2322

709129SAM2281

665518SAM2279

Une bonne quarantaine d’heures au final, ma peinture de bandes en a pris un sérieux coup … hâte de reprendre.

A bientôt.

La Sauveuse

Bonjour à tous,

Avec la nouvelle campagne de financement participatif de Adam Poots, j’ai eu envie de retoucher la pin-up Savior qui en fait était pas vraiment finie.

1

3

 

J’ai repris les reflets des cheveux et le tartan de la jupe. Le tartan est pas super propre et c’est pas faute d ‘avoir (re)galéré mais de loin ça va.

3

A bientôt.

 

Edit : Photos en plus  avec d’autres angles en plus aussi.

4

5

6

7

8

 

Ça tendancieux ?

Voici encore une pièce peinte en début d’année : la première des deux sœurs Satan de Kingdom Death.

1

2

 

Le truc rigolo, c’est qu’en l’achetant, je n’avais pas remarqué que la robe était composée de pénis. La figurine n’étant pas présentée  peinte et l’illustration jetant une ombre pudique sur cette partie du modèle. Bon l’ouverture de la boîte fut assez drôle.

Je pensais pas plus sérieusement que ça la peindre mais finalement le Maxi-Duel du Warfo m’a bien motivé pour. C’est d’ailleurs la seule fig en résine de cette marque que je n’ai pas cassée en cours de peinture. J’ai fait gaffe : le socle provisoire était en carton plume et elle était plus patafixée  que collée. Content quoi.

A bientôt.

Edit : Quelques photos en plus retrouvées dans mes archives

3

4