[Frostgrave] Scénario : The Mine Cart

Bonjour à tous,

Frostgrave c’est du jeu narratif. Et le jeu narratif façon McCullough c’est de la mise en place atypique, très spécifique au scénario choisi. Et si la lecture du scénario « On the right hand and on the left hand » m’avait fait lever un sourcil, à la lecture de « The Mine Cart« , en plus du sourcil, c’est la mâchoire qui a effectué une trajectoire dans la direction opposée, la main droite quant à elle, commençant à gratter le sommet du crâne.

M’enfin voilà, c’est fait, après quelques mois de réflexion et quelques soirées perdues à pleurer sur mes doigts couverts de colle.

Mise en place : le scénario plonge les deux expéditions à l’intérieur d’une ancienne fabrique, traversée par un rail, d’où vont débouler des chariots chevauchés par des petits golems bien décidés à cogner ceux qui ont osé troubler la quiétude du lieu. Ouf … bin j’ai rien de tout ça dans mes placards et pas vraiment l’intention de mettre la main à la poche. Sauf que ce scénar’ promet d’être marrant. Donc zou, place à la réal’ !

Petits Golems :

« Oh ils sont nuls tes Golems, tu les as faits toi-même avec deux cure-dents, une allumette et un petit bout de touillette à café ou quoi ? »

Réponse : heu oui, c’est ça. En fait. Précisément.

J’en suis très fier, j’allais pas mettre pas 20€ chez Reaper pour du pas vraiment mieux. Ca m’a coûté … rien. Le prix du socle quoi.

Les chariots :

Il existe de très jolies charrettes dans le commerce. J’en ai vu une très jolie à 20€ (!) sur ebay mais on doit pouvoir en trouver moins chère. Sauf que voilà, on est à Frostgrave, et à Frostgrave, tout vient par 6.

Donc j’en ai fait 6. Et ça n’a rien coûté. Quelques allumettes, des chutes de punchboard pour les roues. Et foncez petits bolides !

Alors des charrettes, McCullough en met tout plein dans ses scénarios (aussi bien Frostgrave que Rangers of Shadow Deep). J’ai déjà visé un scénario RoSD où il en faut 6. C’est tout bêtement des objectifs à capturer ou des points clés à explorer ou à déclencher. Et puis c’est décoratif, même les miennes qui sont toutes moches, entre deux maisons et une fontaine, avec trois barriques, pouf l’ambiance est posée.

Après chacun voit midi à sa porte mais les jeux narratifs carburent aux scénar’s. Et si on les pratique, on arrive vite à une vingtaine de scénarios, voire plus. Faut du renouvellement, plus que pour le wargame sportif, je trouve. Et si pour chacun d’entre eux, il y a une taxe de 20 balles pour pouvoir jouer, y a de quoi donner le vertige. Le printemps 2021 est déjà dispendieux de mon côté, les craquages ont été nombreux donc là, ça rééquilibre et je déculpabilise (sans doute pour mieux rechuter hein). Et Frostgrave permet ce genre d’escapades. C’est plus que toléré, c’est assez fortement encouragé. Donc soyez bricoleurs, ou restez-le. Je sais pas, j’ai l’impression que ça se perd quand je lis ou vois certains trucs.

N.B : le dernier paragraphe est à lire en écoutant la musique de la pub pour les charcuteries Herta. « Le plaisir des choses simples ».

Merci de m’avoir lu et à bientôt !

[Rangers of Shadow Deep] Suppléments vo

Bonjour à tous,

Assez gros craquage de mon côté pour les suppléments Rangers of Shadow Deep. J’ai fait main basse sur à peu près tout. Le jeu de McCullough est super accessible mais voilà, c’est du Livre dont vous êtes le héros, en fait et donc on peut difficilement faire l’impasse sur les suppléments pour qui veut poursuivre l’aventure et faire vivre son ranger. D’autant que ces livrets contiennent pas mal de contenu, en plus des indispensables scénarios.

Extensions sur le site Drivethrurpg :

Elles sont assez nombreuses déjà et sont signées de l’auteur. C’est de l’impression à la demande sur ce site américain. Pour rappel, Drivethrurpg n’est pas un éditeur à proprement parlé mais une plateforme de partage (payante) plutôt orientée jeu de rôles. Le prix est assez modique (entre 5 et 10 €), ce sont de petit livrets. Concrètement : faut un compte puis le site prend la commande puis l’appli dégote un imprimeur près de chez vous (en tout cas, sur le même continent, sauf cartes à jouer et autres trucs plus atypiques qui seront imprimés au Kansas (oui le pays natal de Clark Kent, tout de même).

Entre la validation de la commande et la réception chez vous, comptez 10 jours. J’ai trouvé ça simple et rapide. Je n’ai pas réussi à régler par carte bancaire, j’ai dû passer par paypal, sans trop comprendre (surtout que pour une commande ultérieure aucun problème pour un paiement par carte).

C’est parti pour une revue succincte :

  • Blood Moon – 24 p – 1 scénario – Règle d’un étrange mal qui fait pousser les poils et hurler à la lune. 7,99$ le livret.
  • Temple of Madness – 64 p – 4 scénarios – Nouvelles compétences et compagnons. 12,50$ le livret.
  • Menagerie – 28 p – 2 scénarios – Nouveaux compagnons à poils et à plumes. – 6 $ le livret.
  • Ghoststone – 85 p – 4 scénarios formant une mission pour deux groupes de rangers distincts – 15$.

Je complèterai avec le bestiaire et les décors utiles, une fois que j’aurai joué tout ça. Si vous avez déjà lu du McCullough, attendez-vous à devoir sortir votre cutter et votre tube de colle à bois, et une bonne réserve de polystyrène, de divers cartons et toute une collection d’allumettes de différentes tailles. Là, présentement, sachez que je suis en train de réaliser 6 carrioles et un gros étang de 30 cm de diamètre ne devrait pas tarder … quand même quoi. Du McCullough tout craché.

Pour ce qui est des livrets en eux-même, je dirais que la qualité est peut-être inférieure à ce que l’on trouve dans le commerce mais ça reste satisfaisant. Rappelons que l’on est au-delà de l’indé, et que si ça n’existait pas par ce biais, bin … ça n’existerait pas du tout. Du reste, les livrets sont jolis, bien mis page, dans le même style que le bouquin de base puisque ce dernier a été à l’origine publié sur ce site. Donc si vous avez apprécié, vous ne serez pas déçus. J’ai feuilleté rapidement, les illustrations sont, pour la plupart, inédites, dans un style très semblable à celles du bouquin de base (du même illustrateur, je pense).

Cartes Monstres de chez Modiphius :

Modiphius est un éditeur de jeux de rôles anglo-saxon qui a décidé de publier Rangers of Shadow Deep dans la langue de Benny Hill (Barbu inc se chargeant de le faire dans la langue de Collaro). Modiphius n’édite pas les suppléments ci-dessus mais ils ont eu la bonne idée de sortir un deck de 59 cartes monstres reprenant les profils des créatures du bouquin de base ainsi que des extensions déjà sorties sur la plateforme Drivethrurpg (cool !).

Gros coup de cœur pour cette aide de jeu. La consultation du bouquin en cours de partie demande une certaine organisation, faut faire l’aller-retour entre les paragraphes du scénar’, façon Livre dont vous êtes le héros, et le bestiaire. Chaque partie mettant en scène 4 ou 5 profils, c’est un peu chiant, même si voilà quelques marque-pages et ça passe. Les cartes posées sur la table apporteront un certain confort, c’est visible, c’est joli, et on peut déléguer à un autre joueur. J’adore. En plus y a un très bel effort de l’éditeur et de l’illustrateur, alors que les cartes auraient pu être identiques, elles sont toutes illustrées (oui toutes, même les racines du « Racine-Profonde » ont leur carte illustrée, distincte de celles du tronc. Avec le dessin et tout. Dingue !). A noter que ce ne sont même pas de simples reprises de celles des bouquins (qui en a d’ailleurs assez peu, ce sont surtout les rangers qui y sont mis en scène). Par contre, pas de textes descriptifs ni d’historiques, tant mieux,j’aime pas trop ça et c’est pas hyper utile en cours de partie. C’était sans doute assez dur à caser. Les cartes m’ont l’air épaisses, le deck est gros en tout cas, pour un nombre de cartes pas forcément énorme comparé à je sais pas … la belote. La classe quoi.

A noter qu’il y a une quinzaine de cartes vierges pour les extensions à venir.

Merci de m’avoir lu (et pouce bas au « nouveau » nouveau mode de saisie des textes sur WordPress, qui n’était pas déjà bien bon mais qui est là est carrément horrible).

[Infinity] Ratnik

Bonjour à tous,

Suite de mon excursion en terres Kazaks avec, cette fois-ci, du lourd : le « Armata 2 – Proyekt Ratnik » de la boîte Coldfront.

Tirage excellent mais pas exempt de petits soucis d’autant plus surprenants. J’avais des crottes de moulage sur les détails très fins des armes de coque (panzerfaust je pense). J’ai rattrapé comme j’ai pu, c’est à dire mal. Il eut été pas mal de découper le truc en deux, l’extrémité à part. C’est un kit qui commence un peu à dater (2018 ?), j’ai l’impression qu’ils ont amélioré leur process sur leurs sorties plus récentes. Espérons.

Le marteau est peut-être un peu outrancier, heu au regard de la faction mais bon, c’est assez cool en même temps. Il est jetable dans tous les sens du terme. Vous pouvez le jeter à la tête de votre adversaire mais vous pouvez le faire que trois fois. Après il est bon à jeter. Je comprends pas trop, je suis parti du principe que les espèces d’ogives s’éjectaient, y a une sorte de mécanisme de propulsion aussi. D’où l’espèce de coque jaune pour mettre en valeur que le truc est pas monobloc et qu’il faut s’en méfier … ça doit pas être agréable de se le prendre dans la face .

C’est une infanterie lourde, assez chère, plutôt à l’aise à courte et moyenne portée. Elle a un profil régressif en cas de blessure et est lente. Figurine atypique dans la faction, on comprend bien l’idée : Ariadna essaie de rattraper son retard technologique face aux autres factions franchement sf du jeu mais … c’est pas trop ça. Marrant quoi.

Pour l’instant, j’essaie de le projeter dans les 30+ cm. Il occupe assez bien son « quartier » vu son coût, sa résistance et la portée de son feu (0-20-60cm -> +3 au tir). Il est loin d’être insortable, on est à Infinity mais ça coûtera en ressources. Enfin normalement, j’ai un tout petit niveau de jeu, hein, faîtes pas ça chez vous.

J’avais une idée assez précise du rendu en peinture. Je voulais partir sur un vert plus clair que celui de l’uniforme des Line Kazaks, avec du weathering et de la poussière. Façon blindé en pleine campagne de Russie. Je trouvais ça idiot que le métal de l’armure soit du même vert que l’étoffe des Line Kazaks. Mais en fait, non, après un début de peint’ tout feu tout flamme et une couche de base vert laiteux, les vieux réflexes ont vite pris le dessus et j’ai fait un simili MNM assez propre avec les mêmes teintes sombres que les troufions. Il est tout pareil. Acte manqué. Rrrrra. Tant pis.

Fun fact (comme on dit sur Youtube), j’ai fini par jeter un œil à des plans rapprochés des peint’s officielles des Line Kazaks et ce que je prenais pour des jolies chaussettes de montagnards vintage sont des protèges-tibias. Et la vilaine ligne de moule que j’ai grattée comme un goret était un détail de la sculpture. Bon pas grave, c’est une conversion on va dire. Et Fun Fact², un de mes Line Kazaks a fait un vol plané de 1 m en direction du carrelage, en faisant un joli bruit métallique avant de rouler sous la table … en pleine partie, alors que je m’agitais autour de sa Fire Team qui venait de voir apparaître un joli pion camouflage Shaasvasti en plein milieu de sa formation. C’est vil les Shaasvasti. Grand moment de solitude. Mais en fait ça va. Pas de casse, sauf la peinture. Ouf.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Infinity] Line Kazaks

Bonjour à tous,

Allez, c’est parti pour la peinture de ma nouvelle faction pour Infinity : la Tartary Army Corps. On commence avec des troupes de base, les Line Kazaks, indispensables pour obtenir les précieux ordres et compléter les redoutables Fire Teams.

J’ai peint tout ça en deux semaines, ce qui me paraît satisfaisant. J’avais pas mal cogité le schéma de couleur, n’étant à l’aise ni avec la peinture du vert et encore moins les motifs camouflages. J’ai opté pour quelque chose de conforme à l’apparence officielle de la sectorielle, sans fioriture.

J’ai peut-être un peu craqué sur les socles. On verra sur la longueur. Bon les visages, ouch de près mais je vous épargne la complainte du presbyte.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Infinity] Richard Quinn et Fireteam fusiliers

Bonjour à tous,

J’ai poursuivi la peinture de ma sectorielle Varuna avec quelque chose qui ressemble sans doute à un point final.

Richard Quinn :

En plus d’avoir des jolis cheveux, Richard possède un viseur de niveau 1, ce qui lui facilite la tâche (un peu) contre les camouflés. Et c’est aussi un spécialiste, donc un bon petit profil pour capturer des objectifs. Son fusil de précision shock le rend plutôt à l’aise dans les 20-60 cm (alors que la zone de confort d’un fusil combi de Fusilier de base, c’est 0-40 cm). Je l’ai joué deux ou trois fois en Fire Team de 3 (plutôt avec de l’infanterie lourde d’ailleurs) et j’ai trouvé ça marrant.

Fusilier Observateur d’artillerie :

Encore un bon petit profil pour capturer les objectifs. Moins compétent que le hacker mais il a l’avantage d’être moins sensible au hacking justement. Le futal aurait sans doute besoin d’un lining de blanc et de noir.

Fusilier Hacker :

Bon voila le hacker. Il peut faire tout plein de choses comme par exemple prendre le contrôle des TAGs de l’adversaire et embêter tout ce qui embarque de la tech’, et y a un bonus pour la prise de certains objo. Mais c’est un Panocéanien, il a une petite volonté et si un hacker killer ennemi infiltre le centre de la table, il fera pas de vieux os.

Merci de m’avoir lu et à bientôt !

[Oathmark] Deuxième catapulte et ses servants (en cours)

Bonjour à tous,

Et voilà, j’ai pas pu m’empêcher, j’ai fabriqué une deuxième catapulte.

On a pas as encore rejoué mais c’est à peu près sûr que ludiquement parlant deux c’est mieux que un. Et puis j’ai trouvé l’expérience hyper satisfaisante. Une catapulte à poil (sans servant), ça doit être dans les 20-30 € dans le commerce donc rien que l’économie c’est cool (je suis pingre, ça fait partie de mes petits plaisirs du quotidien). Et puis je sais pas, même si j’ai vu des internautes bricoler des choses autrement plus réussies, je suis pas qu’un peu fier de ma capacité à fabriquer ces trucs à partir de rien. A un moment, la course à la nouveauté + promesse de sensations fortes vs le cash + de plus en plus de cash en fait, c’est usant pour le loisir (créatif, je le rappelle). Donc oui, ce fut un petit plaisir double voire triple en fait. Miam.

Vous me direz « C’est bien joli tout ça mais et les servants ? ». Bin c’est du Perry à 60 centimes/pièce.

Tiens oui, photo comparative. Je vous laisse juger de la finesse de l’épée du Fantassin de chez Perry, face à l’épaisseur du parchemin de la Stormcast. Et là de réaliser que la supposée finesse de gw est plus à mettre sur le compte de la pauvreté lexicale de ceux qui colportent cette légende urbaine … ou de leur prosélytisme atavique au service du fabriquant. Bon cette petite méchanceté (utile) mise de côté, il faut quand même dire que Age of Sigmar est en train de devenir une des plus belles gammes fantastiques du marché, notamment les monstres, souvent très beaux. J’ajouterai bien un truc ou deux de leur gamme pour mon armée humaine, pour du monstre donc, j’ai déjà inclus les régions dans mon royaume (je vous laisse deviner). L’absence de finesse passera mieux. Ouais un ou deux monstres Age of Sigmar, mais ce sera sûrement pas deux, auquel cas, ça risquerait de me coûter plus cher que tout le reste de l’armée (soit 120 piétons quand même).

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Oathmark] Le Treizième Royaume

Bonjour à tous,

Voilou, j’ai repris le stylo, enfin la souris et rereprésenté mon Royaume pour Oathmark, cette fois-ci à partir de la fiche officielle, en y collant mes dessins. Et là, ce sera exploitable en cours de campagne, contrairement à la première ébauche.

Voici donc, le Treizième Royaume !

Ce n’est pas une carte dans le sens où il y a une forte abstraction, aucune échelle et que la géographie n’est pas réellement renseignée. Sauf que ce n’est pas non plus juste un catalogue de mots clés pour votre armée, débloquant des entrées de liste : la position de chaque région les unes par rapport aux autres jouera un rôle lors de la campagne.

Il y aura des invasions, des conquêtes et des territoires perdus (disons occupés). Et les troupes rendues accessibles par une région perdue s’activeront moins bien. Il est bon de préciser qu’à Oathmark, c’est de l’activation alternée, en gros, modulable grâce à la chaîne de commandement (ouf) et chaque unité doit réussir son jet d’activation. Sinon, l’unité s’active quand même (re ouf) mais n’a droit qu’à une activation plutôt que deux. Faut pas déconner non plus.

Et les plus attentifs auront remarqué qu’il y a quatre zones vierges en périphérie du royaume. On peut certes perdre des territoires mais on peut aussi en conquérir de nouveaux. Attention, ces nouveaux territoires ne proviennent pas du royaume adverse, faut pas déconner. Vous en créez un nouveau, au choix parmi ceux proposés par le bouquin de base (et les deux extensions déjà sorties). Si je veux par exemple des Trolls, j’ai le droit : suffit de gagner un type de bataille (je sais plus le nom) et ensuite je peux ajouter une case « Rivière » en périphérie de mon royaume. Hyper simple et incitatif, très cool quoi. Et là vous avez compris pourquoi ce jeu promet d’être génial.

A suivre.

Merci de m’avoir lu !

[Oathmark] Mon royaume

Que désires-tu, Vieillard ? Que vois-tu en songe qui te fait oublier la parole donnée et dédaigner les douceurs de la paix ?

Bonjour à tous,

J’ai dessiné mon royaume pour Oathmark.

Bon, en fait c’est pas hyper fonctionnel, on ne voit pas les régions contiguës donc c’est bof quand il y a aura des invasions. M’enfin, comme ça, je vois ce que je vais pouvoir peindre. Chaque région débloque une ou plusieurs troupes. J’ai déjà parlé de la Scierie et des catapultes et c’est la même chose pour chaque territoire. Je vous laisse deviner, je sais pas, c’est marrant.

A bientôt.

[Oathmark] Catapulte montée

Salut,

Bin voilou, catapulte montée. Montée à l’arrache, j’ai rien mesuré, mis des bouts de bois un peu comme je pouvais, tout est pas d’équerre, c’est même à peu près sûr qu’en vrai, ce truc serait plus un danger pour lui-même et son entourage que pour un ennemi putatif en face. Mais, me suis bien marré et je m’en ferais bien une deuxième. C’est pas pour ce que ça coûte …

Je comptais pas jouer avant cet été mais en fait, ça me démange. Et quand ça me démange, ça me démange.

A+

[Oathmark] Catapulte

Ce n’est pas un unique royaume. Ce sont douze royaumes. Douze rois mais les douze s’inclinent devant Le Premier. Il y a aussi Etharques plus au nord. A l’Ouest on trouve Osmeringhord et au Sud, après la Grandeau, l’Empire du Soleil Noir.

A l’Est, il n’y a rien. L’Est appartient aux monstres. Celui qui vaincra à l’Est fondera le treizième Royaume.

Bonjour à tous,

Lorsque l’on joue à Oathmark, on fonde un Royaume. Chaque région de ce royaume débloque un type de troupe. J’ai, par exemple, choisi une Scierie (Timber Mill), qui est un territoire humain de niveau II, donnant accès aux catapultes. J’adore les catapultes.

C’est du fait maison avec différentes tailles d’allumettes, des bâtonnets d’esquimau et des touillettes pour le café. J’en ai pour 1 € … peut-être 2 si on compte la colle et la patte epoxy. Je dois encore bricoler un projectile avec sa sangle.

A la lecture de sa ligne de carac’, la catapulte m’a paru faiblarde. Mais c’était sans tenir compte de ses règles spéciales. Elle semble lancer pas mal de dés (attention, c’est relatif, à Oathmark, c’est jamais plus de 5 dés) et elle tire beaucoup plus loin qu’un archer. Bref, hâte de la voir à l’œuvre.

Au fur et à mesure de mes bricolages, je posterai des petits bouts de la carte de mon royaume. C’est pas une carte d’ailleurs, plus des mots clés qui débloquent des fig’s. Après, on fait sa liste à partir des troupes disponibles grâce aux régions, et là c’est très classique, pour un certain coût en points, en accord avec son adversaire. M’enfin les mots clés sont des régions qu’il faudra placer sur un diagramme qui fait clairement penser à la carte d’un royaume (circulaire). J’illustrerai chaque région avec un croquis par mes soins à chaque avancée côté modélisme. Et un petit bout sibyllin de mon vrai historique – vous y découvrirez la fondation du Treizième Royaume (c’est le nom de mon royaume). Pardonnez le tissu d’âneries posté précédemment, c’en sera l’antithèse.

A bientôt.