[Infinity] Tartary Army corps – le gros des troupes

Bonjour à tous,

Grosse mise à jour aujourd’hui avec du Infinity. J’ai poursuivi la peinture de ma sectorielle ariadnaise tout au long de ce premier semestre. Avec des hauts et des bas, la faute surtout à un accident à la c*n, la table de fortune sur laquelle je peins des fig’s depuis 20 ans s’est écroulée, ce qui a endommagé 3 figurines quasi finies, les aplatissant sur certaines parties et ça m’a bien fait suer. D’où peut-être l’absence de mises à jour, je sais pas. Mais contre mauvaise fortune bon cœur, j’ai rien lâché et j’ai de quoi jouer tout peint.

Pack d’Antipodes, les enfants terribles de la faction. Pas chers, sacrifiables, c’est des missiles à tête chercheuse à envoyer sur tout ce que le copain en face a intérêt à garder caché, bien au chaud. Leur camouflage leur assure une bonne défense et après … c’est dead. Donc il faut bien choisir sa cible mais c’est récurrent dans ce jeu.

Ces figurines traînaient dans mes placards depuis bien avant que je me décide à jouer à Infinity. Je les adore. Mais en fait, ils ont un peu vieilli, je trouve, comparé à ce que Corvus Belli a sorti depuis, dans le même style.

Dog Warrior transformé ou pas. Lui, c’est de la Warband de luxe. Ce gars va foncer vers le milieu de table pour le défendre ou le nettoyer à coup d’armes courte portée et en balançant des fumigènes. En plus, il encaisse.

Strelok et son K9. Un bon profil d’infiltrés camouflés que … je ne joue plus. Je lui préfèrerai un spécialiste ou un poseur de mines moins évident à deviner. Le pion camo c’est mieux quand le copain sait pas ce que c’est.
La tankhunter à gauche est une très bonne pièce défensive. Elle n’aura pas de bonus de Fireteam, elle opère seule, elle n’a pas de viseur mais elle est camouflée et a une armure très correcte. Et elle a accès à un arsenal qui offre pas mal de solutions (notamment contre le blindage).

Le scout à droite est un infiltré avec plusieurs profils intéressants qui vont très bien se conjuguer avec le côté infiltré ou camo (spécialiste pour la prise d’objectifs ou poseur de mines pour défendre le milieu de table ou lieutenant qui sera bien caché). J’aime bien prendre les trois en ce moment.

La Kazak Doctor et la Wardriver (c’est une Hacker). Encore des profils que j’ai mis de côté au fur et à mesure des parties, ce semestre. Pas rentable au final, on est pas en Panoceanie, chez les Kazaks, je trouve que ça sert pas à grand chose. Mais voilà c’est peint quand même.

Et donc il y a une certaine logique, il reste à montrer pas mal de trucs que je joue mais que je n’ai pas peints.

Acte manqué, j’ai oublié de poster les trois fig’s écrasées dans l’effondrement de mon plan de travail.

Le Frontovik a perdu son pied droit que j’ai resculpté et ses optiques du même côté. Le vétéran a bien encaissé, seul son paquetage a été en partie aplati. Ploutchenko a perdu son index, c’est dommage, tout le charisme de la pièce était dans cet index. J’ai sculpté et maquillé comme j’ai pu.

A suivre quoi. Merci de m’avoir lu.

[Ranger of ShadowDeep] Temple of Madness

Bonjour à tous,

L’exploration de l’Ombrefosse se poursuit avec le supplément Temple of Madness qui plonge le groupe de chasseurs dans la traque d’un sorcier ennemi, caché dans son sombre repère. En gros, c’est un donjon de 4 salles/scénarios.

Coup de bol, nous avons quasiment tous les décors requis et tous les antagonistes. Donc assez peu de modélisme au programme, enfin comme prérequis aux festivités. Ouf. Je vous propose de partager les photos de nos tables, à toutes fins utiles, si de votre côté, vous comptez jouer ce supplément. Il y a quand même une mise en place assez atypique (scénar’ II).

Gardez aussi à l’esprit que ce ne sont pas des dioramas et que les éléments modulables ne sont pas toujours employés pour ce pour quoi ils ont été conçus. Mes dalles de donjon ont été conçues pour être disjointes, reliées par des ponts. Leurs socles ne leur permettent pas d’être collées, il y a un trou, oui. Mais en les « collant » l’une à l’autre j’arrive à jouer une salle de 60 cm de côté sans avoir à ressortir le cuter et passer une semaine à graver et peindre des dalles. Et c’est cool.

  • Scénario I : les colonnes moqueuses.

Douze colonnes de pierre sont érigées dans cette salle. Il vous faudra des Gardiens du Temple. Ce sont de simples adorateurs avec des armes à deux mains.

  • Scénario II : la fosse aux goules.
La deuxième salle est une fosse de 60 sur 60 cm. La partie se déroule donc sur deux niveaux. Le rebord est large de 7,5 cm (plutôt 5 chez nous). Prévoir deux grandes portes, deux échelles, quatre trappes. 4 cordes sont sensées tomber du lustre au plafond et 4 roues métalliques orner un des murs. Pfffff, on a mis des tokens voire de simples dés. Prévoir trois statues et également beaucoup de goules.

Je suis plutôt content de la gueule qu’avait notre table au final. J’ai empilé des plateaux et quelques passerelles pour obtenir la fameuse fosse. Bon on était pas tout à fait conforme aux dimensions demandées mais pas grave.

  • Scénario III : le verrou magique.

Dans cette salle, prévoir quatre braseros éteints, au sol, sur socle de pierre. Noter qu’ils ne servent pas que de décoration.

Pour représenter les quatre braseros et leur petit socle de pierres, j’ai découpé du carton de calendrier et collé un bouchon de capsule d’encre. Une soirée de boulot. Fastoche.

  • Scénario IV : Le Miroir éternel.

C’est le grand final de cette campagne. Un mur de flammes et un mur de chaînes empêchent les chasseurs d’accomplir leur tâche.

Pour le mur de flammes, j’ai sorti ma rivière de lave de sa boîte. Et puis, en ce qui concerne, le mur de chaînes, j’ai simplement découpé un morceau de grillage plastique, vite fait, que j’ai maintenu avec de la patafix.

Voilou. La campagne se termine avec succès (et le sorcier ennemi avec deux flèches dans le corps). Quatre scénar’s bien drôles, la reprise du jeu après un an d’interruption (je crois) s’est parfaitement déroulé. Un de mes chiens a tout de même été dévoré dans la fosse aux goules. Et l’autre … s’est fait tout bonnement envoûter par le méchant.

Avec tout ça, nous voilà niveau 11, youpi, ça commence à taper fort. J’ai envie de modifier un peu ma bande. Avec 60 points de recrutement, y a moyen de prendre des soldats moins faiblards. Et le supplément Ménagerie propose des compagnons animaux plus exotiques que le chien ou l’oiseau de proie. Plus qu’à piocher dans la collec’.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Rangers of ShadowDeep] Blood Moon

Bonjour à tous,

Reprise de Rangers of ShadowDeep par chez moi, on a joué le scénario contenu dans le supplément Blood Moon.

Scénario bien fichu où il s’agit de démasquer la bête qui se dissimule dans un petit groupe de personnages. Des indices sont disséminés à des endroits clés de la table – leur lecture donne un élément narratif qui se rapporte à un des personnages et un score qui fait monter un total « Investigation » commun à tout le monde. Dès que le total dépasse 10, la bête est démaquée et c’est le personnage auquel se réfère ce dernier indice qui se transforme immédiatement en loup-garou. Simple et marrant, chaque suspect ayant des éléments physiques très caractéristiques (bijoux, mutilation, couleur de cheveux ou vêtement), les indices restent plaisants à découvrir malgré la mécanique bêtement calculatoire. La rejouabilité est donc correcte puisque le coupable ne sera pas toujours le même et vous ne pourrez que difficilement l’anticiper. Bref scénar’ unique mais scénar’ solide et bien drôle (bon, nous, on avait mal lu la règle, on a merdé mais on s’est bien marré malgré tout).

A noter que la mise en place demande quelques décors : 1 manoir, 1 bois, 1 étang + barque, 1 grange + barrière, 1 carriole. Voici notre table :

L’étang et la barque (amovible) ont été fabriqués pour l’occasion. Et comme la mare est aussi un élément central d’un des scénar’s du nouveau Frostgrave, c’eût été dommage. Un simple morceau de calendrier peint en bleu et verni et paf ! Enfin plouf plutôt.

Il vous faudra aussi pas mal de personnages non joueurs : 4 suspects (une archère rousse, un noble avec épée, un grand gaillard avec une arme à deux mains et un soldat vétéran), 1 jeune garçon, une jeune fille et un vieil homme.

Niveau monstres, il vous faudra des loups, des loups géants. Et bien sûr deux loup-garous que j’ai peints pour l’occas’ en speed. J’ai dû mettre 2h pour la pair. Il s’agit de figurines Wizzkids pour D&D. Ca coûte moins de 5 €, le plastique et le tirage sont épouvantables mais c’est parfait pour ce qu’on est sensé en faire, c’est-à-dire jouer. J’en suis très content.

Les loups-garous sont de belles saloperies en terme de jeu. Ils peuvent bien sûr refiler leur malédiction mais c’est moins plaisant que ce que je pensais : un lycanthrope devient une créature hostile une fois transformé. Donc ouais bof, ma ranger n’a pas été tentée.

Merci de m’avoir lu et à très vite, pour la suite de nos aventures dans les ténèbres de l’Ombrefosse.

[Frostgrave] Yrmine et un diablotin

Bonjour à tous,

Le groupe apparut dans la ravine, enveloppé par les flocons éparses que les bourrasques arrachaient à la couverture cristalline tombée pendant la nuit. Elle reconnut la silhouette en tête de cortège mais elle ne vit pas la cadette. Un homme traînait une forme sombre sur le sol et Yrmine devina l’assemblage de branches et de linges sur lequel avait été déposée une charge, petite, soigneusement emmaillotée. Elle vit le bâton qui reposait là et comprit. Une plainte sourde lui échappa et ses yeux, soudain, se remplirent de larmes.

Notre campagne Frostgrave se poursuit et Nör, la sœur cadette est malheureusement tombée sous les coups du Démon caché dans la Lampe. Elle festoie désormais auprès des ancêtres, hurrah, mais voilà, c’est quand même un (triste) événement puisque c’était l’apprentie de l’expédition. En terme de jeu, il suffit de payer une assez coquette somme pour la remplacer (ma trésorerie ne s’en remettra pas) et donc c’est moins grave que de perdre son mage. Et puis, il a aussi fallu que je réfléchisse à comment j’allais impacter ça, côté modélisme

Après quelques hésitations (allais-je garder la même fig ?), bin voilà c’est fait. J’ai donc peint une nouvelle apprentie. Voici Yrmine, la puinée ! Bon il est pas impossible que ce soit elle qui ourdisse de sombres machinations depuis le départ, ne la prenez pas pour une bleusaille, elle est très méchante. J’avais plus ou moins décidé de l’intégrer à l’expédition, peut-être comme Apothicaire mais là, c’est l’occasion. Oui elles étaient trois sœurs depuis le départ. Ma Sorcière Yrrah n’a donc aucune raison de renoncer à sa sombre quête. Laquelle est-elle ? Personne ne sait.

Concrètement il s’agit d’une figurine Confrontation (plus ou moins). C’est pas du RedBox Games mais un peu comme pour les sculptures de Tre Manor, je trouve qu’il s’en dégage beaucoup de force sans tomber dans les excès de spectaculaire qui sont en train de devenir la norme dans le secteur (le moindre vampire se devant de ressembler à un montage grossier dragon/immeuble/un peu de vampire quand même). D’ailleurs la modestie de son catalogue ne lui réussit pas vraiment à Tre Manor, si j’en crois ses dernières communications (il ferme).

Bon je redoutais un peu la peint’ et la séance photo, la presbytie commençant à sa faire sentir, mais en fait ça va. Je compense en forçant l’éclairage en cours de travail et au pire, en contrôlant les gros plans (l’appareil photo aide quand même). Tant que le geste est là. J’en suis pas encore à trembler de partout. Et puis au final on s’en fiche. Y a des tas de gens qui font tout aussi baveux sans attendre la quarantaine et ça les empêche pas d’ouvrir un service de peinture ou une chaine de tutos, sans douter de rien.

Et puis comme j’ai appris le sort Diablotin, il m’en fallait un. Il est pas très beau, mais pas cher aussi, j’ai juste collé deux bras de zombi Mantic sur un morceau de Green Stuff préalablement heu mis en forme et je lui ai planté un trophée gw au-dessus en guise de tête. Paf ! Lève toi, fidèle serviteur.

A noter que si je décide de l’invoquer en cours de partie, je ne le contrôlerai pas en fait. Il ne rejoindra pas ma bande et il risque même de l’attaquer. Bon c’est pas très fort mais à poser avec circonspection quand même, de préférence chez la concurrence.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Stargrave][Frostgrave] Jetons

Bonjour à tous,

Je me suis fabriqué une petite planche de jetons pour Frostgrave et Stargrave en piquant des images sur internet.

Blessé/Empoisonné/Arbalète à recharger/Stunned

Stunned c’est pour Stargrave. Lorsque une figurine essuie trop de Tirs elle passe en « stunned ». De mémoire, elle ne peut plus faire grand chose mais gagne un bonus en défense. En gros, elle se couche à terre, se met à couvert, un peu paralysée par la trouille. Mais ça doit lui sauver la vie, j’imagine.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Stargrave] Créatures Partie II – les monstres – [Zombicide] Shadow Abomination

Bonjour à tous,

Suite de la peinture des créatures pour Stargrave, avec les horreurs tentaculaires tapies au fond de l’espace qui ont un gros appétit mais un QI inférieur à celui d’un blogger.

Tanglers : ce sont des pieuvres terrestres qui font la moitié de la taille humaine. Je suis parti d’une boule de pâte epoxy, avec des petits boudins pour faire les tentacules. Le socle, et bien, c’est du carton de calendrier. Peinture torchée en 20 minutes. Comme ça, c’est fait. Ils sont rigolos, je les aime bien. Ils peuvent s’accrocher aux parois, c’est dégoûtant. Je me suis inspiré de trucs vus chez Crooked Dice (excellente gamme) mais j’allais pas payer pour ça. J’ai aussi pas mal pensé aux extraterrestres des Simpsons. J’en suis content moi, ils joueront leur rôle et n’ont pas coûté un rond. Heu sauf la green stuff, m’enfin.

Gaunch : c’est un humanoïde peu vêtu et charognard, pas très précisément décrit dans le livre. Une sorte de goule, quoi, sans rien de particulier en fait. Donc j’ai converti une base de zombi de chez Mantic, en essayant de le rendre pas trop méconnaissable et plus extraterrestre (à la DBZ, je suis très fan de l’arc Namek à ce niveau).

Mindgripper : cette petite créature est décrite comme une raie/araignée, essayant de se greffer aux gens pour les contrôler. Encore une sculpture intégrale. Enfin si on peut qualifier ce truc de sculpture. C’est peint en 2 minutes. Le socle a été découpé dans du carton.

Sewer Dragon* : lui c’est un gros profil. C’est une sorte de crocodile des égouts. Mais j’ai préféré considérer qu’il s’agissait d’un « huitième passager » (oui le beau film de R.Scott, faisons comme s’il n’y avait pas eu de suites, c’est mieux). Sans doute beaucoup trop gros (et cher, j’ai douillé pour les frais de port) mais c’est un bon délire, ça aurait été dommage qu’il n’y en ait pas (il y a d’autres prétendants dans le bestiaire d’ailleurs). La figurine est très précisément une « Shadow Abomination » pour Zombicide.

Il est trop gros … le profil n’a pas le mot clé « Large ».

Il reste pas mal de créatures mais je vais sans doute me rabattre sur des figurines de ma collec’.

  • le Shengrylla* est une sorte de singe énervé : ce sera un troglodyte pour Claustrophobia.
  • le Porigota est une sorte de Umber Hulk. Ca tombe bien j’en ai deux.
  • le Horat est un rhinocéros laineux. Je prendrai un ours et nananère. Je vais pas acheter ça, hein.
  • les Ferox* qui sont des renards géants. Bin non, ce sera des loups.
  • le Ryakan* est un ptérodactyle : on prendra des chauve-souris.
  • le Dedfurd est un crapaud géant. J’ai un démon qui ressemble à ça (de chez Hasslefree).
  • le Bileworm est un ver géant. Des vers, on en a, de plusieurs tailles.
  • des chiens du Warp : une saleté. Si vous avez lu la nouvelle « Les chiens de Tindalos » de Lovecraft, vous ne serez pas surpris. Mon camarade « Des fig’s sur un plateau » a un Hell hound (pas sûr du nom) de chez Reaper et des hyènes de Monolith. Ca le ferza.

Les noms suivis d’un * correspondent à des créatures figurant dans les prérequis d’un des scénarios du livre des règles.

Bref, la facture pourrait monter très vite pour quelques apparitions furtives en cours de campagnes. Après chacun fait comme y veut.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Stargrave] Créatures – Partie I : les Bots.

Bonjour à tous,

Les wargames signés McCullough sont tous dotés d’un bestiaire copieux et le dernier en date – Stargrave, le jeu d’escarmouche dans une lointaine galaxie ravagée, ne fait pas exception à la règle. Dans les grandes lignes, il y a :

  • les pirates de l’espace et autres ruffians qui sont sont assez atypiques – leur apparition se déclenche en fin de tour, en plus de celles déclenchées, classiquement, par la collecte de butin ou par des événements du scénar’. Donc oui, Stargrave est sensiblement plus hostile que Frostgrave. D’autant que les pirates sont des troupes bien équipées et armées jusqu’aux dents. En même temps, l’équipage est équipé d’armes de tir, dans son intégralité, faut dire.

  • bien sûr, il faudra aussi compter sur les créatures qui comme dans Frostgrave, peuvent apparaître quand on collecte un butin.

Pour ces dernières, je les classe en trois catégories, histoire de m’organiser un peu.

  • les humains : il y a quelques entrées quand même, en plus des pirates. Un chasseur de primes surtout. Et si vous pensez à un célèbre chasseur de prime intergalactique d’une grosse licence, vous aurez une assez bonne idée du profil.

  • les monstres : des trucs tentaculaires ou griffus, avec poils, écailles et un gros appétit. Toutes les tailles, toutes les formes.

  • les Bots : des robots quoi. Des vestiges de la Guerre, très spécialisés.

Et donc aujourd’hui, c’est au tour des Bots. Trois profils : repairbots, sentrabots et le warbot.

  • Le repairbot :

C’est du rabiot 40k, redécoupé, pas mal détourné parfois. Alors pour info, le bestiau apparaît dans un scénar’. Il n’est pas hostile tant qu’on lui fiche la paix.

  • Le sentrabot :

Réalisés sur le même principe que les repairbots, c’est la version qui pique un peu. Ils n’ont pas de scénar’ dédié mais voilà, ça peut apparaître en cours de partie. Alors eux, ils peuvent s’activer pendant le tour des joueurs. Rigolo.

  • Le warbot :

Le gros bourrin de la catégorie. Résistant, très bon au tir, et puis bon au corps à corps. C’est une des pires saletés du bestiaire qui n’en manque pas d’ailleurs. Il apparaît aussi dans un scénar’ donc c’est un incontournable. M’enfin, j’aime bien avoir de quoi représenter les gros thons des Bestiaires. Sinon, chais pas, c’est un peu comme quand le Boss final d’un jeu vidéo ou d’une série est raté, ça fiche l’ensemble par terre (hum hum coucou the Strain).

Prosaïquement, c’est encore du bricolage, sur la base d’un Enforcer Mantic, avec du rabiot 40k (ou Maxmini). J’en suis content, j’avais pas mal cogité avant, balançant entre achat et sculpture complète (humpf humpf ouf ‘:| ) et puis là, c’est la solution de facilité. Il ressemble à ce qu’il est censé être et il ne m’a rien coûté, enfin y a prescription donc, c’est cool.

En tout cas, voilà le bilan de deux semaines de bricolage et de peinture. Me suis bien marré et j’en suis plutôt très content. J’ai finalisé deux ou trois autres trucs dans un genre plus gluant et visqueux donc ça attendra le prochain article.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

[Stargrave] Set up des scénarios

Bonjour à tous,

Le nouveau jeu de Joseph McCullough vient d’arriver à la maison : Stargrave, le jeu d’escarmouche dans une lointaine galaxie ravagée ! Donc aujourd’hui, je vais être bavard.

Stargrave est une adaptation futuriste du gros succès éditorial qu’a été Frostgrave. Et plutôt que futuriste disons que c’est carrément du Space Opera à la Star Wars ou Firefly (série que je ne connais pas d’ailleurs). M’enfin si vous n’avez pas été sensible au climat vivifiant de Morteglace, passez votre chemin, les silences du vide intersidéral n’auront sans doute guère plus de charme à vos yeux. Point de Mage suivi de son Apprenti mais un fier équipage mené par un Capitaine et son Bras-Droit, que vous sélectionnerez parmi différents archétypes sci-fi, qui feront office d’écoles de magie. En gros c’est la même chose. La même chose en pas pareil. Mais la même chose. Du narratif fortement scénarisé avec du dé 20 injuste et un accent mis sur les campagnes et assez peu sur les parties isolées.

Je compte bien dévorer le bouquin comme il se doit, il est d’ailleurs toujours aussi plaisant de lire la prose de McCullough. Je feuillète, je butine. Et là j’ai surtout épluché la création du capitaine et de son bras-droit, et bien sûr déjà les scénar’s. C’est pas du tout les mêmes que ceux de Frostgrave, vous ne troquerez pas simplement les squelettes du Mausolée par des robots. Il s’agit bien de mises en place différentes avec des décors différents. Et des événements différents. On peut même se dire que les scénarios futuristes pourraient être adaptés pour la version fantaisie, et inversement. Le but est donc de réaliser assez vite les décors de ces scénar’s. Il y a des choses que j’avais à peu près anticipées (à peu près) et d’autres pas du tout.

C’est parti, j’ai donc ressorti encore une fois mon tube de colle et mon cutter (je ne les avais même pas rangés, pour être honnête) et voici ce que j’ai bricolé avec ce qui trainait dans mes placards. J’ai pas dépensé un centime.

  • Fire Moon : Lune de feu.

+ Mais t’es pas bien ou quoi ?! On se casse. Ce truc peut péter d’une seconde à l’autre ! J’appelle le SkyFox.

+ Affirmation erronée. Mes calculs indiquent que le nombre d’événements critiques sur le site sera inférieur à 1 dans les 120 prochaines minutes. Affirmation probable à plus de 95%. Le site est opérationnel. SkyFox, vous me recevez ? Eve en ligne. Pas de récupération. Ceci est un contrordre. Je répète, pas de récupération.

Pour ce scénario, il vous faudra :

  • 2 rivières de lave de 5 cm de large et pouvant former une croix en suivant les diagonales de votre table. (soit 2×127 cm quand même)
  • 4 magmites (scarabées de feu).

Marrant. Donc c’est parti pour une rivière de lave. Et même deux.

  • The StarPort Raid : Assaut sur le spatioport.

+ Piste n°4. Vous êtes autorisés à décoller.

+ Elle a dit quoi ?

+ Décollage dans 5 sec …

+ Hey naaaan ! Y a des gens là ! Z’êtes malades !!!

+ 2 … 1 …

+ On est l…

+ Décollage.

Pour ce scénario, il vous faudra :

  • 4 vaisseaux spatiaux de petite taille.

J’avais déjà un aéronef bricolé avec de l’emballage alimentaire. J’en ai refait 3 avec des pièces de plomberie, du carton, de l’emballage alimentaire et pas mal de rabiots (Mantic pour les trains d’aterrissage, ouf, merci à eux). Un gros boulot en fait mais j’attendais un scénar’ de ce type.

C’est dommage. J’aime beaucoup mon tapis désertique mais qu’il est moche en photo.

The Broken Fence : La clôture endommagée.

+ Ca craint rien. Y a plus d’jus depuis un bail. T’as vu dans quel état c’est. Vas-y grimpe.

+ Ok. Toi d’abord.

+ Nan, vas-y, j’te dis.

+ Nan, nan, après toi.

+ Puisque je te dis que ça craint rien.

+ Ok bin … je te suis !

+ Mais non, moi je peux pas. Avec mon dos, tu sais bien.

+ Ah ? Bin pareil, mon dos, il est pareil.

Pour ce scénario, il vous faudra :

  • des Ferox qui sont des renards géants.
  • un petit bâtiment.
  • une clôture – carré de 40 cm de côté.

Les murets sont là pour consolider l’ensemble, c’est du carton de calendrier. Le grillage, je ne sais plus du tout où j’ai dégotté ça. Les panneaux ont été imprimés à partir de trucs trouvés sur le net.

Salvage crew : Équipée sauvage.

Pour ce scénario, il vous faudra :

  • un vaisseau spatial écrasé.
  • un marais (mare, arbres secs).
  • plusieurs ryakans (qui sont des sortes de ptérodactyles ou des chauves souris. Ou des Fungi volants pourquoi pas).

Je me suis bricolé un marais pour Shadow Deep il y a un an donc pour ce scénar, j’ai juste mis à jour une vieille mare industrielle que j’avais bricolée y a quoi … 15 ans ? J’ai refait les berges, qui avait trop d’épaisseur à mon goût et rajouté du flocage.

Les socles marais que j’ai réalisés il y a pile 1 an ne sont pas encore secs … c’est de l’eau artificielle de chez gw. J’dis ça, j’dis rien.

Au final, 10 jours de bricolage assez intenses. Je suis hyper content mais avec tout ça, j’ai pas avancé d’un iota sur mes autres projets. Rien. Surtout que j’ai mis de côté quelques scénar’s pour lesquels j’essaierai de réaliser deux ou trois trucs encore. Et puis y a le bestiaire (!!!). Je m’amuse comme un fou avec mes rabiots, je sculpte des trucs à la Ed Wood, c’est cool, j’ai déjà fabriqué 6 ou 7 créatures. J’ai quand même cassé un peu la tirelire pour un pur coup de cœur à 6 pattes qui terrorisera nos équipages. Héhé.

On prévoit de jouer cet été. Là, on est en pleine campagne Frostgrave, qui avance doucement et qui est très plaisante. Rien ne presse.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.-

P.S : je tiens quand même à écrire à quel point il est devenu horrible d’écrire sur cet éditeur de blog. Ce que l’on tape ne s’affiche pas en temps réel, il y a une attente de 10 secondes et la moitié du temps, on est éjecté du champ de saisie sans crier gare et il faut cliquer 15 fois pour récupérer la ligne que l’on tapait. Incompréhensible, inutilisable, horrible.

[Frostgrave] Scénario : The Mine Cart

Bonjour à tous,

Frostgrave c’est du jeu narratif. Et le jeu narratif façon McCullough c’est de la mise en place atypique, très spécifique au scénario choisi. Et si la lecture du scénario « On the right hand and on the left hand » m’avait fait lever un sourcil, à la lecture de « The Mine Cart« , en plus du sourcil, c’est la mâchoire qui a effectué une trajectoire dans la direction opposée, la main droite quant à elle, commençant à gratter le sommet du crâne.

M’enfin voilà, c’est fait, après quelques mois de réflexion et quelques soirées perdues à pleurer sur mes doigts couverts de colle.

Mise en place : le scénario plonge les deux expéditions à l’intérieur d’une ancienne fabrique, traversée par un rail, d’où vont débouler des chariots chevauchés par des petits golems bien décidés à cogner ceux qui ont osé troubler la quiétude du lieu. Ouf … bin j’ai rien de tout ça dans mes placards et pas vraiment l’intention de mettre la main à la poche. Sauf que ce scénar’ promet d’être marrant. Donc zou, place à la réal’ !

Petits Golems :

« Oh ils sont nuls tes Golems, tu les as faits toi-même avec deux cure-dents, une allumette et un petit bout de touillette à café ou quoi ? »

Réponse : heu oui, c’est ça. En fait. Précisément.

J’en suis très fier, j’allais pas mettre pas 20€ chez Reaper pour du pas vraiment mieux. Ca m’a coûté … rien. Le prix du socle quoi.

Les chariots :

Il existe de très jolies charrettes dans le commerce. J’en ai vu une très jolie à 20€ (!) sur ebay mais on doit pouvoir en trouver moins chère. Sauf que voilà, on est à Frostgrave, et à Frostgrave, tout vient par 6.

Donc j’en ai fait 6. Et ça n’a rien coûté. Quelques allumettes, des chutes de punchboard pour les roues. Et foncez petits bolides !

Alors des charrettes, McCullough en met tout plein dans ses scénarios (aussi bien Frostgrave que Rangers of Shadow Deep). J’ai déjà visé un scénario RoSD où il en faut 6. C’est tout bêtement des objectifs à capturer ou des points clés à explorer ou à déclencher. Et puis c’est décoratif, même les miennes qui sont toutes moches, entre deux maisons et une fontaine, avec trois barriques, pouf l’ambiance est posée.

Après chacun voit midi à sa porte mais les jeux narratifs carburent aux scénar’s. Et si on les pratique, on arrive vite à une vingtaine de scénarios, voire plus. Faut du renouvellement, plus que pour le wargame sportif, je trouve. Et si pour chacun d’entre eux, il y a une taxe de 20 balles pour pouvoir jouer, y a de quoi donner le vertige. Le printemps 2021 est déjà dispendieux de mon côté, les craquages ont été nombreux donc là, ça rééquilibre et je déculpabilise (sans doute pour mieux rechuter hein). Et Frostgrave permet ce genre d’escapades. C’est plus que toléré, c’est assez fortement encouragé. Donc soyez bricoleurs, ou restez-le. Je sais pas, j’ai l’impression que ça se perd quand je lis ou vois certains trucs.

N.B : le dernier paragraphe est à lire en écoutant la musique de la pub pour les charcuteries Herta. « Le plaisir des choses simples ».

Merci de m’avoir lu et à bientôt !

[Rangers of Shadow Deep] Suppléments vo

Bonjour à tous,

Assez gros craquage de mon côté pour les suppléments Rangers of Shadow Deep. J’ai fait main basse sur à peu près tout. Le jeu de McCullough est super accessible mais voilà, c’est du Livre dont vous êtes le héros, en fait et donc on peut difficilement faire l’impasse sur les suppléments pour qui veut poursuivre l’aventure et faire vivre son ranger. D’autant que ces livrets contiennent pas mal de contenu, en plus des indispensables scénarios.

Extensions sur le site Drivethrurpg :

Elles sont assez nombreuses déjà et sont signées de l’auteur. C’est de l’impression à la demande sur ce site américain. Pour rappel, Drivethrurpg n’est pas un éditeur à proprement parlé mais une plateforme de partage (payante) plutôt orientée jeu de rôles. Le prix est assez modique (entre 5 et 10 €), ce sont de petit livrets. Concrètement : faut un compte puis le site prend la commande puis l’appli dégote un imprimeur près de chez vous (en tout cas, sur le même continent, sauf cartes à jouer et autres trucs plus atypiques qui seront imprimés au Kansas (oui le pays natal de Clark Kent, tout de même).

Entre la validation de la commande et la réception chez vous, comptez 10 jours. J’ai trouvé ça simple et rapide. Je n’ai pas réussi à régler par carte bancaire, j’ai dû passer par paypal, sans trop comprendre (surtout que pour une commande ultérieure aucun problème pour un paiement par carte).

C’est parti pour une revue succincte :

  • Blood Moon – 24 p – 1 scénario – Règle d’un étrange mal qui fait pousser les poils et hurler à la lune. 7,99$ le livret.

Décors : mare, manoir, grange, bois, barrière.

Monstres : Loups, Loups géants, Loups-garous.

  • Temple of Madness – 64 p – 4 scénarios – Nouvelles compétences magiques pour faire de votre ranger un jeteur de sort et 3 compagnons. 12,50$ le livret. Mission de 4 scénarios (4 salles d’un donjon pour savater un puissant sorcier au service de l’Ombrefosse).

Décors : 12 colonnes, 4 brasiers, 1 mur de flammes (60 cm), 1 mur de chaines (60 cm), suffisamment de murs pour représenter des salles de 60+ cm de côté. Une des salles est une fosse donc deux niveaux (fond + rebord de la fosse).

Monstres : adorateurs avec armes à deux mains, squelettes, goules, homme-bête (grand) ou minotaure (petit), 1 sorcier.

  • Menagerie – 28 p – 2 scénarios – Nouveaux compagnons à poils et à plumes. Les scénarios permettent de justifier l’apparition dans votre groupe de certains des compagnons les plus étonnants – 6 $ le livret.
  • Ghoststone – 85 p – 4 scénarios formant une mission pour deux groupes de rangers distincts – Arsenal d’armes extraordinaires 15$.

Je complèterai avec le bestiaire et les décors utiles, une fois que j’aurai joué tout ça. Si vous avez déjà lu du McCullough, attendez-vous à devoir sortir votre cutter et votre tube de colle à bois, et une bonne réserve de polystyrène, de divers cartons et toute une collection d’allumettes de différentes tailles. Là, présentement, sachez que je suis en train de réaliser 6 carrioles et un gros étang de 30 cm de diamètre ne devrait pas tarder … quand même quoi. Du McCullough tout craché.

Pour ce qui est des livrets en eux-même, je dirais que la qualité est peut-être inférieure à ce que l’on trouve dans le commerce mais ça reste satisfaisant. Rappelons que l’on est au-delà de l’indé, et que si ça n’existait pas par ce biais, bin … ça n’existerait pas du tout. Du reste, les livrets sont jolis, bien mis page, dans le même style que le bouquin de base puisque ce dernier a été à l’origine publié sur ce site. Donc si vous avez apprécié, vous ne serez pas déçus. J’ai feuilleté rapidement, les illustrations sont, pour la plupart, inédites, dans un style très semblable à celles du bouquin de base (du même illustrateur, je pense).

Cartes Monstres de chez Modiphius :

Modiphius est un éditeur de jeux de rôles anglo-saxon qui a décidé de publier Rangers of Shadow Deep dans la langue de Benny Hill (Barbu inc se chargeant de le faire dans la langue de Collaro). Modiphius n’édite pas les suppléments ci-dessus mais ils ont eu la bonne idée de sortir un deck de 59 cartes monstres reprenant les profils des créatures du bouquin de base ainsi que des extensions déjà sorties sur la plateforme Drivethrurpg (cool !).

Gros coup de cœur pour cette aide de jeu. La consultation du bouquin en cours de partie demande une certaine organisation, faut faire l’aller-retour entre les paragraphes du scénar’, façon Livre dont vous êtes le héros, et le bestiaire. Chaque partie mettant en scène 4 ou 5 profils, c’est un peu chiant, même si voilà quelques marque-pages et ça passe. Les cartes posées sur la table apporteront un certain confort, c’est visible, c’est joli, et on peut déléguer à un autre joueur. J’adore. En plus y a un très bel effort de l’éditeur et de l’illustrateur, alors que les cartes auraient pu être identiques, elles sont toutes illustrées (oui toutes, même les racines du « Racine-Profonde » ont leur carte illustrée, distincte de celles du tronc. Avec le dessin et tout. Dingue !). A noter que ce ne sont même pas de simples reprises de celles des bouquins (qui en a d’ailleurs assez peu, ce sont surtout les rangers qui y sont mis en scène). Par contre, pas de textes descriptifs ni d’historiques, tant mieux,j’aime pas trop ça et c’est pas hyper utile en cours de partie. C’était sans doute assez dur à caser. Les cartes m’ont l’air épaisses, le deck est gros en tout cas, pour un nombre de cartes pas forcément énorme comparé à je sais pas … la belote. La classe quoi.

A noter qu’il y a une quinzaine de cartes vierges pour les extensions à venir.

Merci de m’avoir lu (et pouce bas au « nouveau » nouveau mode de saisie des textes sur WordPress, qui n’était pas déjà bien bon mais qui est là est carrément horrible).