Frostgave – Brigands

Bonjour à tous,

Voici deux brigands pour Frostgrave :

Ces deux-là c’est du Tre Manor (Red Box Games). Pas son meilleur, mais ça reste très bon. Et très grand, on est plus sur du 30-32 mm alors que le reste du catalogue, en tout cas ce que j’ai, tourne autour de 28-30 mm. Ils n’ont pas non plus la gouaille des autres pièces, je trouve, c’est plus lisse et consensuel mais ça reste très bien.

Le Brigand, c’est un petit profil à Frostgrave. Le bougre a juste une arme à une main. Ce type de fig’ court pas les rues, ‘fin les boutiques, tout compte fait. Le modèle aura toujours un truc sculpté en main gauche … un bouclier ou une dague. Apparemment une main gauche vide, c’est angoissant pour les sculpteurs. M’enfin, le fait que je n’en ai pas joué jusqu’ici, c’est surtout qu’en v1, on lui préférait vite autre chose de plus costaud. Sauf que, sauf que, désormais les gros profils sont limités. Donc le Brigand devrait devenir plus intéressant.

Merci de m’avoir lu et à bientôt !

Frostgrave 2 – Pyramide

Bonjour à tous,

Je poursuis les projets commencés il y a un petit moment et sur lesquels j’ai enfin pu mettre un point final (temporaire mais final malgré tout). Ouf.

Aujourd’hui, ce sera du Frostgrave, du décor précisément. On le dira jamais assez : Frostgrave c’est du narratif et ça repose énormément sur les scénarios, des mises en place et des tables souvent atypiques, le côté « poutre » s’effaçant derrière la réalisation d’objectifs spécifiques et le gain de ressources (l’or et la précieuse expérience) qui vous permettront de faire progresser votre expédition et votre Mage. Et les scénarios façon McCullough, c’est du décor et des mises en place très très spécifiques : des murs faits de livres, un fleuve gelé, des statues vivantes, une Tour en ruine … on voyage, on voit des choses, on s’en souvient, les parties ne se ressemblent pas. C’est aussi ça le narratif.

La deuxième édition contient six nouveaux scénarios, ce qui nous fait, un total de douze, rien qu’avec le bouquin de base. Et donc potentiellement, autant de nouvelles tables à réaliser. Gasp.

Côté « décors », j’avais deux postulats concernant Frostgrave :

1°. Débourser le moins possible et donc fabriquer un max avec mes gros doigts. Ca n’allait pas de soi puisque il existe dans le commerce des gammes géniales, en résine notamment, et Frostgrave aurait pu être l’occas’ dès sa première édition, de mettre la main dessus. Mais ne sachant pas trop si jouer allait me plaire, gw m’ayant dégouté du wargame, vraiment, le décor fait-maison, à base de récup’, s’est imposé. Puis c’est devenu une habitude et maintenant c’est un jeu dans le jeu.

2°. Faire du modulable, versatile, bivalent, bref du jouable, sortable le plus souvent possible, quitte à varier les configurations et qui permet d’optimiser le rangement.

Et j’ai assez bien tenu la ligne, le donjon se transformant en port, les murets en cellules. Mais oui, ce fut chronophage. Par Dende, qu’est-ce que j’ai pu y passer comme temps …

Avec cette deuxième édition, faut compléter la collec’. Mais je vais attendre cet été, histoire de me poser un peu, tester la N4, voir si cette deuxième édition rencontre son public, glaner un max d’idées sur le net et puis laisser passer le covid et … je rigole, j’ai même pas attendu de recevoir le bouquin, j’ai sorti le cutter et le tube de colle.

  • Monolithes :

Je veux une table néolithique qui fiche les chocottes. Raz le bol du « Noël dans le Juras ». Donc des pierres levées, il m’en faut. Là, ça commence à être pas mal.

  • Passerelles.

On n’a jamais trop de passerelles dans un jeu d’escarmouche. Ces deux là sont moitié moins hautes que les premières, histoire de varier les situations de jeu. J’en suis content, la verticalité, les sauts dans le vide et autres chutes, y a tout de suite plein d’opportunités, d’autant que c’est joli sur la table et très générique. Donc ça servira, c’est cool.

  • Pyramide.

Oui McCullough a écrit un scénario avec une pyramide avec, perchée au sommet, une statue qui lance des éclairs. Ce décor m’a donné des sueurs froides dès les premières rumeurs. Je n’aime pas vraiment fabriquer des gros décors …

J’ai donc divisé la pyramide en trois plateformes, qui lorsqu’elles ne seront pas assemblées pourront, servir de monolithes. Ou de plateformes en pierre. Très réutilisables, donc … en tout cas, j’espère. J’ai un peu sous-estimé les dimensions. Il manque quelques centimètres. Pas génial pour l’escalade et pour poser les fig’s.

C’est du polystyrène bien sûr. A part une coupure assez profonde, la réalisation n’a pas posé trop de problèmes. Là il est pas vraiment fini et il mériterait lui aussi des photos in situ … moins vilaines. Mais le confinement, tout ça, tout ça …

La statue en elle-même est une figurine de chez Otherworld Miniatures qui me faisait de l’œil depuis quelques années. Je la trouve terrible, classique, malsaine, j’adore. Par contre, elle est pas donnée. Comptez une quarantaine d’euros. Pur caprice, c’est trop cher mais je ne suis pas sculpteur et j’adore son style. Tirage résine pas ouf, j’ai pété les flammes (un tiers, la partie supérieure) et je n’ai pas retrouvé le bout qui manquait donc j’ai sculpté. Pas glop. Dernière tuile : la figurine est penchée. J’ai tenté de de redresser l’ensemble, sans grand succès (et c’est comme ça que j’ai cassé les flammes d’ailleurs). Je ne comprends pas. A noter que le kit est vendu avec 4 paires de gemmes en acrylique coloré, pour les yeux. Assez inhabituel mais j’aime bien.

J’avais d’autres trucs à peu près finis à montrer, mais je me suis confiné sans. Tant pis …

Niveau décor, il me reste une mine (avec des golems à gogo, un chemin de fer et 6 chariots). Là y a rien de fait, va falloir que j’y réfléchisse un peu.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

Rangers of Shadow Deep – Bestiaire Partie IV

C’était une part de Nuit.

Cela apparut dans un cri tel qu’ils ne pensaient jamais devoir en entendre. La brume noire tourbillonna, gonfla, prit forme et dans un éclat qui n’était pas de la lumière se fit membrane, crocs, griffes. Ils étaient tremblants de froid dans la cour battue par le vent et la pluie mais cela n’avait plus d’importance. Ils voyaient désormais. Ils voyaient ce que leurs yeux ne pouvaient voir.

Ils avaient scruté l’Abysse et maintenant Elle daignait enfin leur répondre. Ils ignoraient tout d’Elle mais si, comme ils l’imaginaient, Elle était Fiefs et Royaume alors c’est un Prince du sang le plus pur qu’Elle venait de leur dépêcher.

Allez zou première fig’ du confinement « allégé » avec une Terreur Ailée pour Rangers of Shadow Deep. J’ai utilisé une figurine de Prince Démon Citadel en métal qui dormait dans sa boîboîte depuis quelques années.

Il est un peu vilain sur les photos, ça fait bouillie de gris. Y compris là où c’est pas vraiment gris. En vrai je l’aime bien mais j’ai surtout plus du tout envie de reprendre le truc, vu que j’y ai passé un temps déraisonnable. Je pense qu’en photo il rendrait mieux sur une table de jeu avec des décors et tout … in situ quoi, puisque c’est précisément pour ça que je l’ai peint.

J’ai acheté cette fig’ il y a un paquet d’années, au moment de son passage en résine, je crois. Je l’aime bien, il a fait date je trouve, le premier démon de la marque (avec son équivalent futuriste, sculpté par Juan Diaz également) à plus avoir ce style vieillot. Heu il accuse quand même son âge, le pépère, les dernières sorties de sa catégorie étant quand même bien plus jolies (les ogroïdes par exemple, dont je suis assez fan). Et puis il est pas sans tomber dans les travers habituels de la marque (le combo crânes + chaines + piercing absolument partout sur les ailes, pas super heureux). Mais bon il jouera son rôle de grand méchant.

La Terreur Ailée, c’est un beau Bestiau dans Rangers of Shadow Deep … une grosse armure, des gros points de vie, un gros +5 au combat, un effet de peur et des sorts (dans les événements de fin de tour, hors séquence de jeu quoi). Mais le coco a pas fait long feu devant le Ranger de mon camarade de jeu. Une compétence spéciale + attaque groupée et pouf, y avait plus de Terreur. C’est un peu triste quelque part. Mais c’est le principe des jeux de McCullough, les combats sont expéditifs.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

Infinity – Support Pack Panoceanie

Bonjour à tous,

J’ai repris la peinture de ma sectorielle Varuna, un peu dans la douleur, je dois bien le reconnaître. Ce fut long et laborieux.

  • Un Machiniste :
  • Un Traumadoc :

Un pur coup de cœur cette fig’ finalement. Elle ferait un magnifique capitaine de vaisseau ou une aventurière chercheuse de reliques … pour autre chose.

  • Leurs Palbots :

Speed painting là, j’en ai peur. Je dois me demi-confiner sur mon … lieu de travail, assez loin, pour faire simple et hors de question de me trimballer trop de fig’s donc j’ai bâclé ces deux bot’s. Ils mériteraient un assombrissement. On verra … quand ? Pas la moindre idée.

  • Bipandra :

J’aime beaucoup le concept de ce personnage, très dynamique, très jolie fille et très manga mais alors la sculpture beaucoup moins. La tête surtout, dépourvu pour ainsi dire d’appendice nasal digne de ce nom et dont je n’ai pas réussi à finir le montage (fichues nattes). Du coup, j’ai tout coupé et remplacé par une autre tête (de chez Statuesque), qui a un rendu assez bof aussi, une grosse tête mais qui au moins possède un nez. J’ai sculpté un béret comme j’ai pu, rallongé les doigts de la main gauche, je les trouvais bien courts et collé une tresse qui venait d’un kit plastoc gw, histoire de ressembler un peu au personnage. A noter que c’est la première fois que je peins une fig’ Infinity V2, et donc une sculpture analogique, ‘fin pas numérique quoi de leur catalogue (si je mets de côté mon Cutter, qui en est une aussi, bien sûr). Bin l’expérience fut tout sauf plaisante. Brrr gla gla beurk. Je sais qu’il y a des nostalgiques et pour être honnête, la sculpture a aussi de gros atouts et le travail est très fin par ailleurs, mais oh, être obligé de changer la tête, rallonger les doigts, ça m’a pas plu …

A noter que Bipandra est un Fusillier, médecin quand même et « joker » (elle peut rejoindre toute Fire Team). Petit profil mais utile.

On s’est enquillé un bon paquet de parties avec cette nouvelle mouture du jeu (la N4 de Infinity, pour ceux qui suivent pas). Et c’est toujours aussi cool. Dense, exigent, bin ouais toujours, ça n’a pas changé, et Code One itou aussi sûrement. Pas de démagogie, le jeu est clairement pas fait pour tout le monde et cette nouvelle édition ne résoudra pas le problème, tant mieux d’ailleurs. Mais ce qu’il est dynamique et tactique, c’est assez fou. Infinity, c’est bon, mangez-en !

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

Rangers of Shadow Deep – Bestiaire Partie III

Bonjour à tous,

On poursuit l’exploration de la faune (ou la flore, je sais plus trop) qui peuple les profondeurs des bois (et des donjons) de l’Ombrefosse.

Rangers of Shadow Deep est un excellent jeu, aussi prenant que Frostgrave, et comme pour son grand frère, représenter tout ce qui peut tomber sur la tête des aventuriers constitue un sacré défi … et bon, ça fait aussi partie du plaisir. D’autant que McCullough ne fait pas grand chose pour nous simplifier la tâche et mise sur la variété de l’opposition (je précise quand même qu’il est bien écrit que l’on peut « approximer » mais à un moment, c’est la mort du fun, non ?).

Aujourd’hui une seule créature au programme mais qui apparaît sur six socles : une « Racine Obscure » – qui est décrite comme un massif de ronces immobile mais capable de se battre, peu sensible aux tirs, plein de points de vie et accompagné de cinq racines qui se déplacent et cognent.

Le tronc en lui-même est un arbre Citadel gw qui traînait dans un placard depuis des années. Assez bof mais il conviendra très bien. Il y avait des feuilles en plastique pas très belles avec le kit, je les ai donc pas mises. Je crois que ce décor n’est plus dispo et coûtait de toute façon trop cher (plus de 30 € de mémoire, mais à l’époque, je comptais pas apparemment).

Et les racines, c’est du fait maison, sur des socles en carton donc, bon voilà … ‘fin ça le fait quand même à condition de pas trop regarder. Vous reconnaîtrez peut-être mais en fait sûrement pas, sur l’un des socles, ma magnifique sculpture de serpent géant recyclée pour l’occasion en racine énervée.

Et comme il y avait trois arbres dans la boîte, j’en ai peint deux. Ca agrémentera aussi nos parties les plus sylvestres, façon arbres desséchés puisque c’est ce qu’ils sont. Quand j’aurai deux minutes, je m’occuperai du troisième.

Au final, cette racine obscure n’aura rien coûté (enfin si, il y a 10 ans mais y a prescription). Et la partie où elle est apparue s’est révélée bien rigolote. Elle s’est fait un peu rétamer en deux coups de cuillère à pot. Le ranger de mon camarade de jeu lui a fichu un coup à 13 points de dégâts. Ca calme un peu n’importe quoi dans ce jeu. Les racines nous ont un peu plus cassé les pieds. On prend notre temps, on explore toutes les zones de la campagne, ce qui est sûrement une assez mauvaise stratégie mais on s’en fiche.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

Frostgrave 2 – Effets de sortilège

Bonjour à tous,

Le blog a été assez peu actif ces dernières semaines mais je suis très loin d’avoir négligé le modélisme. Je me suis pas mal dispersé, commençant des projets un peu dans tous les sens, heu ouais. Du coup, rien n’a avancé suffisamment pour être partagé. J’espère pouvoir finaliser deux trois trucs cette semaine ou la suivante. On commence avec deux effets de sorts pour Frostgrave 2.

Le Mage, c’est le cœur de Frostgrave. Pas moins de 80 sorts sont proposés. Les boules de feu côtoient les sorts de soin, les enchantements d’objets, le contrôle mental, les illusions, la manipulation du temps, et de l’espace … Bref, une belle collection de pouvoirs pour représenter ce que le joueur et le geek moyens entendent par « Magie ». Et McCullough a repris sa plume de Scriptomancien, certains nouveaux sortilèges faisant leur apparition, remplaçant des sorts peu utilisés. Pour notre prochaine campagne, j’ai décidé de me concentrer sur les sorts qui ont une manifestation physique. Parce que, heu … parce que c’est cool. Les mages « pièces d’artillerie sur pattes », ok, c’est cool aussi mais j’ai pas envie de jouer ça. Je veux voir le champ de bataille se transformer en marais brumeux d’où jaillissent des murs de glaces et des passerelles de livres sur lesquelles vont gambader nos chers mages et aventuriers, juste par le pouvoir de mon esprit. En terme de jeux, ce sera sûrement utile, j’en suis à peu près certain, quoi que très circonstanciel, comme disent les Youtubers, ‘fin ça dépendra du scénar’. Mais pas grave, je m’amuse déjà.

Pour info, j’avais déjà réalisé deux effets, y a quoi ? deux ans ? (Bourbier et Mur élémentaire), j’avais la même idée en tête lors notre précédente campagne, jouer une Sorcière et avoir des effets de sort visibles mais on avait assez peu joué (pour quelle raison ? Aucune idée).

  • Brume :

Le sort matérialise une zone de brume d’une hauteur de 7,5 cm sur 15 de large. Un simple bout de papier ou du coton font, bien sûr, parfaitement l’affaire mais je voulais quelque chose de plus joli.

Concrètement, je suis parti de deux lots de billes en bois de diamètres différents, que j’ai collées et agglomérées comme j’ai pu : colle à bois, papier mâché, polystyrène, enduis de rebouchage. Et zou ! J’en ai pour 7 €, quand même, c’est un peu cher ramené à ce que je fabrique par ailleurs mais j’en suis content, c’est chouette. Le deuxième (à gauche) un peu moins peut-être.

  • Ponts :

Ce sort de Scriptomancien fait apparaître une passerelle constituée de livres et de parchemins, de 5 cm sur 15 cm. J’adore l’idée, je vous en parlais, il y a un petit moment (j’avais compris « escalier de grimoires », il y a une très très jolie illustration dans le bouquin mais non, en fait, c’est très précisément une passerelle. De fait on peut aussi s’en servir comme escalier, il n’y a aucune pénalité de mouvement, et ce quel que soit l’angle).

J’ai juste découpé du carton, couvert de petits morceaux de papier. Très simple, pas marrant marrant mais très simple. Il y a beaucoup de feuillets, c’est plus simple à faire, peindre des couvertures de grimoires, ça va 2 minutes.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

La Fille du Mois – Octobre

Bonjour à tous,

J’ai été un peu dépassé par la quantité de taf, ces trois dernières semaines, la fatigue ne me permettant pas de faire grand chose d’autre. Y compris le week-end où il fallait bien avancer et préparer la semaine. Mais là, c’est reparti, je sors enfin la tête de l’eau. On reprend avec celle qui illustre l’en-tête depuis le début du mois : La Fille du Mois d’Octobre !

Merci de m’avoir lu et à bientôt !

Récap’ Filles du Mois : Cliquez ici.

Frostgrave – Chevalier

Bonjour à tous,

Je continue à peindre des soldats pour ma prochaine expédition.

C’est du Red Box Games.

Article volontairement court … l’éditeur du blog étant devenu « intelligent » c’est-à-dire totalement imbitable. Il n’y a même plus vraiment de barre d’outils, ou alors elle s’affiche un peu quand elle veut et les photos ne s’intègrent qu’à la quatrième tentative.

A+

La Fille du Mois – Septembre

Bonjour à tous,

Elle va illustrer l’en-tête pendant un mois, voici Leowen, personnage de Role’nPlay, ici dans la saison 03 (si si).

 

Fille de Septembre exportable

 

C’est l’occasion de rappeler que la saison 05, qui est un reboot, je crois, bin ça commence ce soir.

Pour ceux qui veulent, Role’nPlay ça se passe sur Youtube: Cliquez ici.

Récap’ Fille du mois : Cliquez ici.

Merci de m’avoir lu.